La Saveur des figues



LIVRALIRE
http://www.livralire.org/



Belle combinaison de forme et de fond pour ce premier roman. Le style est alerte. L'intrigue va crescendo. Les liens intergénérationnels se resserrent au fur et à mesure que la tension monte et que l'aventure progresse. L'anticipation est un cadre efficace et léger pour aborder la question de la transmission, de la fidélité et de la destinée. Après ce premier volume très abouti, le second saura-t-il renouveler l'intérêt ?


L'AVIS DE RICOCHET
http://www.ricochet-jeunes.org/

Ce roman d’anticipation, écrit à la première personne, va à rebours des romans ou films catastrophe. Il ne s’intéresse pas qu’au spectaculaire. Il pose de nombreuses questions de fond qui sont au cœur de nos sociétés : la place et le rôle des femmes, ceux des personnes âgées, les relations entre générations, la transmission des savoirs, le fait de se rappeler le passé pour mieux construire l’avenir. Le récit de Moana est emprunt de douceur et de sensibilité et son personnage est extrêmement attachant, tout comme celui de Mémine. De nombreuses questions restent en suspens. Il faudra patienter jusqu’à la parution du tome 2 pour en savoir plus.

Catherine Gentile

LES HISTOIRES SANS FIN
http://www.leshistoiressansfin.com/

Vous aimez le suspense et les émotions ? La saveur des figues vous enchantera ! Ce roman d’anticipation est écrit avec un grand talent. Silène sait manier les mots pour vous emporter très loin, en Polynésie, et pour vous faire ensuite voyager au fil des pages. Les actions s’enchaînent et il est difficile de résister à la tentation de tout lire en une seule fois tant les questions soulevées sont en attente de réponses. Et vous ne pourrez que vous interroger sur ces événements : et si le monde évoluait vraiment ainsi ? Que feriez-vous ? Auriez-vous le courage de Moana ? Quel souvenir voudriez-vous absolument sauver ? Dans ce premier tome, de nombreux points sont résolus mais la suite reste incertaine. Alors, à quand le tome 2 ?
Déborah Mirabel

CONTREBANDES, librairie
http://www.contrebandes.net/

Un roman d’anticipation plein d’aventures et de douceur non niaise, à rebours des schémas préconçus, où la transmission des valeurs apparaît comme primordiale.


FRAIZOCHOCOLAT
http://fraizochocolat.wordpress.com/

Eh ben, La saveur des figues, c’est vachement bien.
L’écriture est simple et directe, fluide et, surtout, d’une sincérité désarmante. Le point de vue de Moana contient assez d’innocence et de révolte pour faire croire à cette petite femme de douze ans, prête à tout pour pouvoir choisir sa vie. Un vrai exemple pour nombre de petites filles de nos jours. Le propos est féministe, certes, mais nécessaire. Et pourtant, il ne s’agit pas ici d’un discours politique et didactique, nous sommes dans un récit pédagogique, certes, mais aussi dans un roman post-apocalyptique. Certes nous ne foulons pas ici la route charbonneuse du roman éponyme, au contraire, à de nombreuses reprises je me suis retrouvée dans Soleil vert : même thème, et même chaleur de cet abri secret et confortable, rempli de nourritures disparues, qu’elles soient alimentaires ou culturelles.
J’ai eu souvent les larmes aux yeux, je l’avoue. J’espère pouvoir profiter d’autres aussi agréables lectures entre deux romans plus sombres.


PLUMES SAUVAGES
http://plumes-sauvages.blogspot.fr/

Silène parvient, dans un roman court à l’écriture très accessible, à transmettre des valeurs et des messages forts sans se montrer maladroite (pas de 'démagogie' malvenue). Le résultat est d’autant plus touchant que Moana reste une adolescente, imparfaite, femme en devenir mais pas encore prête à quitter tout à fait l’enfance. Sa relation privilégiée avec Mémine est en ce sens très émouvante.


DANS LA BIBLIOTHEQUE DE NOUKETTE
http://aliasnoukette.over-blog.com/

J'ai toujours aimé découvrir de nouveaux auteurs et je n'ai pas été déçue en lisant ce premier roman à destination des adolescents. Un roman d'anticipation original, des personnages attachants, une justesse de ton et d'écriture, La saveur des figues contient tous les ingrédients du succès !

J'ai beaucoup aimé l'univers créé par Silène. L'aventure dans laquelle s'embarque Moana et Mémine est captivante de bout en bout, la relation forte qui unit la jeune fille à son arrière grand-mère est très joliment décrite. J'ai pour ma part un gros coup de coeur pour le personnage de Mémine, une femme de tête, fidèle, téméraire et féministe ! A 80 ans, elle est le seul lien vivant avec le monde d'avant la catastrophe, par ses récits, elle éveille chez Moana des désirs de changer de vie, de se rebeller contre l'ordre établi et l'on comprend aisément que c'est justement ce que le gouvernement cherche à éviter en envoyant les anciens dans les "maisons du souvenir"... Tous les personnages rencontrés par Moana et Mémine sur leur chemin sont un plus dans le récit : Pierre Petitjean le sauveur des livres, Chris Montagne qui lui cherche à préserver les films d'autrefois, et Alessandro, le meilleur ami. J'ai aimé ces trois figures masculines dans ce monde de femmes, leur vision du monde, l'importance qu'ils accordent à la mémoire et à la transmission, deux thèmes fondamentaux dans ce roman.
 

APPUYEZ SUR LA TOUCHE LECTURE
http://appuyezsurlatouchelecture.blogspot.fr

La force de l'écriture de Silène, c'est de transposer au réel ce qu'elle propose dans le roman : la possibilité de créer des liens, de susciter le dialogue, l'échange, la transmission entre les jeunes lecteurs et leurs parents qui auront là une belle idée en accompagnant leur progéniture dans cette lecture. Tous les thèmes que j'ai abordés là, et d'autres encore, certainement, méritent un approfondissement personnel. Ainsi, à la moindre difficulté de compréhension, l'aîné apportera son soutien au plus jeune et "la saveur des figues" sera bien plus qu'une simple lecture détente.

Enfin, chapeau à Silène pour l'émotion qu'elle parvient à faire passer dans ce roman. Pas facile, là encore, dans le contexte de l'anticipation et dans le feu d'aventure, de ménager une place à l'émotion. Mais, grâce à ces deux personnages attachants (malgré quelques défauts et le prisme déformant du regard d'une enfant sur un parent adoré et respecté), on vit, on souffre, on a peur, on se détend, on se sent soulagé, jusqu'au dénouement qui touchera forcément petits et grands.

BEURK ! DES LIVRES
http://beurkdeslivres.fr

Ce roman d’anticipation est formidablement bien écrit, peu de temps morts, des questions et des réponses qui s’enchaînent assez rapidement, des descriptions qui donnent envie de voyager aux côtés de ces héroïnes. Un livre sur la relation entre les générations qui aborde des questions de fond comme la transmission des savoirs et des souvenirs, le devoir de mémoire face à l’Histoire et notre impact sur l’environnement. On ne peut pas lire ce roman d’anticipation sans se poser de questions : cela peut-il arriver ? Comment pourrions-nous éviter les catastrophes d’ordre écologique …

LIS TES RATURES
http://listesratures.over-blog.fr/

Un livre qui m'a beaucoup touchée. Je l'ai mis en "contes" parce que c'est ainsi que je le vois, et que c'est ce qui correspond le mieux à l'ambiance du livre, et à l'histoire qu'il véhicule.

Je l'avais choisi un peu par hasard, sans être persuadée que ça me plairait, mais j'avoue que je ne m'attendais pas à être aussi séduite par ce livre. L'aspect générationnel, le rapport au monde tel qu'il est aujourd'hui et qui n'est plus dans le futur pas si lointain du livre, les références culturelles variées, le lien qui uni Moana à Mémine, le patrimoine, les histoires qui se transmettent d'une génération à une autre, le retour en arrière que subit la planète, etc., ça fait un sacré mélange, et tout ça, raconté par Moana, au présent, avec toute sincérité et fidélité ça m'a émue, j'ai trouvé ça beau !

Une lecture vraiment agréable, apaisante mais qui suscite cependant la réflexion et l'inquiétude sur certains points. Je ne veux pas en dire beaucoup plus, parce que pour le savourer je pense qu'il ne faut pas trop en savoir dessus. Et ne pas avoir trop d'attentes. Juste le lire comme il vient. :)



   
Accueil - Contacts - Remerciements