La Saveur des figues



Les personnages

Dans ce roman, tous les personnages ont été inventés bien sûr mais il y a quand même un certain nombre de correspondances avec la réalité... Ainsi, quoique j'ai changé certaines noms, ma famille et certains amis s'y reconnaîtront : quand j'ai écrit le roman, je voulais surtout y mettre des souvenirs heureux de ma vie et je ne pensais pas le publier un jour. Finalement, vous, les lecteurs, vous partagez un peu de tout cela en lisant La Saveur des figues...

La famille de Moana

Elle est immense et très soudée : j'avais envie de montrer que la famille peut être une source de réconfort, une aide et un soutien. Aujourd'hui, les familles sont souvent éclatées, séparées, recomposées et on oublie parfois de prendre du temps pour écouter les histoires de ses grands-parents. Pourtant, moi qui ai passé des heures à discuter avec les miens, je vous assure que c'est très enrichissant mais aussi très amusant !

Mémine est un peu de moi et un peu de ma grand-mère aussi. Mamie, malgré son mauvais caractère a un très bon fond, elle représente ce que les mamans ont de sérieux quand elles nous grondent mais c'est toujours « pour notre bien » ! Maman, au contraire, est toute douce, elle symbolise la tendresse des mères. Teri est embêtant comme tous les petits frères mais aussi le meilleur compagnon de jeu pour Moana : dans le second tome, elle va d'ailleurs beaucoup s'inquiéter pour lui !

Les compagnons

Pierre Petitjean

Pierre est un peu comme un grand frère pour Moana, il a énormément de tendresse pour elle. Protecteur, sage et mesuré, il a beaucoup bourlingué mais le retour en Corse est aussi très important pour lui et il est prêt à sacrifier de son temps pour aider Mémine à honorer son rendez-vous.

Alessandro

Embêtant, espiègle, moqueur, Alessandro est aussi courageux et déterminé. Il devient très vite le meilleur ami de Moana et leurs aventures sont loin d'être finies !

Chris Montagne

Le magicien des images est, comme son ami Pierre, un vrai baroudeur qui a décidé de dédier sa vie au cinéma. Comme son complice, il a une vision de la vie très posée et enrichissante pour Moana mais il est beaucoup moins mesuré !
Il existe un « vrai » Chris Montagne dont le nom me semblait si évocateur que je le lui ai emprunté pour le roman... Ce qui est amusant, c'est que c'est aussi un magicien des images mais plutôt de la photographie ! Vous pouvez aller voir ses oeuvres ici. Je ne le connaissais pas beaucoup quand j'ai choisi son nom pour mon personnage mais aujourd'hui, je suis contente de lui rendre hommage avec ce roman.

Les Corses

Cécile Papulino et Gino, son fils, existent aussi bel et bien dans la vie : c'est une de mes amies les plus chères et son fils qui est né au même moment que ma fille. Je ne sais pas comment sera Gino mais par contre, la Cécile du livre est aussi solide et maternelle que la vraie : elle va aider Moana à surmonter son deuil dans le second livre. Elle ressemble un peu à Mémine sans la remplacer.
Enfin, Félix est un clin d'oeil au gérant de la pension Félix à Ota, qui nous avait régalés lors de notre passage dans son établissement.


Accueil - Contacts - Remerciements